La passion de PrimaDonna pour le naturel

Mercredi 26 avril 2017 — Mise en images par la réalisatrice Sophie Brafman

Ce qu'une marque de lingerie belge a en commun avec une réalisatrice française ? Une prédilection pour les courbes féminines... et une passion pour le naturel. Sophie Brafman s'est inspirée de la lingerie de PrimaDonna pour réaliser une vidéo sur la beauté et sur ce qu'elle signifie pour elle.

 

Le moment avant la pose

PrimaDonna, la marque de lingerie belge pour les femmes à la poitrine généreuse, et la réalisatrice française Sophie Brafman, ont fait équipe pour illustrer visuellement leur conception de la beauté. À cet effet, elles ont déterminé ensemble ce qui se passe avant le reportage photo et en coulisses, le moment avant la pose. Du naturel et rien que cela, en évitant que les mannequins – trois femmes de morphologies et d'âges différents – aient conscience de la caméra. La vidéo montre que la beauté et la séduction sont en chacune de nous. Peu importent l'âge ou la taille de vêtements.

L'ADN de PrimaDonna

Cette prédilection pour le naturel est profondément ancrée dans l'ADN de PrimaDonna. De la fraîcheur de Happiness jusqu'au soutien-gorge Deauville légendaire, en passant par la dentelle pure de Divine : PrimaDonna offre à tous les coups le meilleur soutien aux fortes poitrines et sublime les courbes naturelles et féminines. Car une jolie lingerie aide à se sentir fière de son corps et à avancer dans la vie avec confiance. PrimaDonna veut continuer d'offrir tout cela aux femmes, jour après jour. Un message que vient étayer sa collection et qui renvoie à sa campagne, « Ode to curves ».

Sophie Brafman prend la parole

«  Je travaille avec beaucoup de femmes : mannequins, stylistes, maquilleuses, photographes, que j’ai le temps d’observer. La maquilleuse qui déballe ses pinceaux, la mannequin avec ses bigoudis sur la tête qui pianote sur son portable, la photographe qui règle sa lumière sur le plateau … Nous sommes partis de cette photographie d’ensemble que sont les minutes d’avant,  celles où les femmes ont arrêté d’être en représentation ou en action. Où simplement elles existent.

Lors d’un shooting photo bien souvent on filme un making off, qui raconte les coulisses de la pose, considéré comme le point culminant de la journée. Ici c’est l’inverse, le shooting est devenu le prétexte pour raconter ce que d’ordinaire on ne raconte pas. Les instants avant la pose, ceux qui semblent sans intérêt et où pourtant tout se joue.

Le choix du casting était essentiel. Faire poser une grand-mère de 68 ans en body n’a rien d’évident et pourtant la joie, le charme et la beauté d’Eva ont rendu cela naturel. Clémentine, mannequin et égérie reconnue aux formes plantureuses qui dégage une énergie solaire ou Sarah, plus juvénile, qui s’est laissée prendre au jeu du jardin d’Éden ! Toutes ont lâché prise, dévoilant leur naturel devant la caméra, sans trop poser, ni sur jouer.

«  La photographie c’est la vérité et le cinéma c’est 24 fois la vérité par seconde » disait Godard. A l’heure de la slow motion on pourrait dire que la vidéo c’est la vérité des centaines de fois par seconde … Dans cette multitude d’images, nous avons décidé de n’en conserver que quelques unes pour saisir l’essentiel.   

PrimaDonna respecte le corps de femmes et célèbre leurs courbes et leurs rondeurs, sans différence de traitement. L’esthétique de la marque est naturelle, douce, loin des clichés sexistes de certaines enseignes de lingerie. C’était une évidence pour moi de répondre à leur appel pour ce film. Parce que nous sommes sur la même longueur d’onde, celle d’une féminité et d’une liberté retrouvée. »

Cliquez ici pour voir le vidéo entier.

 

DEAUVILLE
DEAUVILLE
DEAUVILLE
DIVINE
DIVINE
DIVINE
HAPPINESS
HAPPINESS
HAPPINESS